jeudi 27 décembre 2007

Le SMS entre en campagne pour les élections municipales

Les élections municipales de 2008 devraient être, pour le SMS, une nouvelle étape. Même si le mobile a déjà été utilisé lors d'autres échéances, c'est véritablement au niveau local qu'il devrait être efficace. Voici donc quelques éléments pour permettre aux candidats et à ceux qui les soutiennent de communiquer au mieux grâce au SMS.

Tout d'abord, il est nécessaire de rappeler une règle qui est valable pour tout SMS envoyé, mais bien plus encore dans le cas d'une campagne politique : on ne peut envoyer de SMS qu'à des personnes qui ont demandé à en recevoir. Pas de prospection par SMS, mais par contre, vous pouvez l'utiliser pour transmettre des informations à vos partisans, animer vos supporters, souder et motiver votre équipe municipale...

Si vous disposez d'un site de campagne, vous pouvez proposer aux visiteurs de s'inscrire en ligne pour recevoir des sms réguliers sur tel ou tel sujet. Nous pourrons vous fournir les scripts à intégrer à vos pages, si vous le désirez...

L'envoi d'informations régulières à vos abonnés (arguments, points de votre programme, annonce de réunions d'informations) sera un véritable avantage lors de l'élection municipale.

Puis, lors de chaque envoi, il est nécessaire de tenir compte des réponses : demande de désabonnement, bien sûr, mais aussi demande d'informations complémentaires. A cet égard, l'utilisation de la fonction "Réponse automatique aux réponses" peut s'avérer utile : dès qu'un de vos destinataires répond à l'un de vos SMS, nous lui envoyons un nouveau SMS, paramétré par vos soins, lui disant par exemple "M. Truc et son équipe ont bien reçu votre message et vous contacteront très rapidement par téléphone" ou, si vous préférez "Nous ne traitons malheureusement pas les demandes par SMS : n'hésitez pas à nous joindre au...".

Enfin, notez qu'il est strictement interdit, en France, de personnaliser l'identifiant émetteur (Sender ID) du SMS envoyé. Voilà un risque que vous ne devez pas prendre, même s'il vous semble plus judicieux a priori d'envoyer des messages en affichant "Jean-Paul Truc" comme numéro émetteur au lieu de 38001, par exemple. Cette règle, mise en place par les opérateurs pour garantir la tracabilité des SMS envoyés, est un mal nécessaire. Imaginez en effet que l'un de vos concurrents se fasse passer pour vous et diffuse en votre nom de fausses informations !

2 commentaires:

jlleblond a dit…

Bonjour,

Félicitation pour ce compte rendu.

Je ne sais pas si c'est l'endroit ou si quelqu'un l'a déjà évoqué, mais il serait interessant de pouvoir interroger via une requête http, l'état d'un sms de moins de quinze jours.

Car il est plus facile pour nos applicatifs de traiter une réponse http, que d'analyser le contenu d'un courriel.

Cordialement.

jlleblond a dit…

Mon commentaire précédent était pour le blog : enquête de satisfaction les résultats.

Désolé pour cet erreur de post.